Artistes collaborateurs

artistes collaborateurs

Les artistes ci-dessous collaborent avec Corpuscule Danse de multiples façons en s’impliquant dans plusieurs volets ou projets. Nous souhaitons souligner ici la richesse de leur travail artistique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la compagnie.

Jeune femme blanche aux cheveux légèrements bouclés portant une robe noire qui sourit la bouche fermée.
Maxime d.-Pomerleau

Maxime D.-Pomerleau est une artiste multidisciplinaire et travailleuse culturelle basée à Montréal. Travaillant pour des artistes ayant une approche audacieuse, sensible et engagée, elle se démarque autant sur scène qu’à l’écran. Interprète pour la compagnie de danse inclusive Corpuscule Danse depuis 2014, sa démarche artistique puise dans la recherche du micro-mouvement, de la lenteur et de la sensorialité. Maxime travaille également sur l’autodocumentaire comme processus narratif et sur le potentiel performatif des corps marginalisés dans les espaces sociaux, culturels et médiatiques. Elle aime les plantes, les chats, les mèmes, les cartes postales et construire des ponts entre les communautés. 

ARIANE BOULET

Ariane Boulet est une artiste de la danse qui agit activement tant comme interprète que créatrice, et comme co-directrice de l’organisme Je suis Julio qui réfléchit nos pratiques artistiques à partir d’un modèle de gestion horizontal et de valeurs d’écoute et de communauté. Comme interprète, elle s’enthousiasme et plonge en studio et sur scène pour une vingtaine de chorégraphes depuis 2009. Elle a aussi créé et co-créé au sein de Je suis Julio une dizaine d’œuvres filmiques, scéniques, in situ et performatives portées par un symbolisme qui lie l’intime au politique à travers différents territoires. Dans une quête de ce que l’œuvre permet de rencontre et de partage, elle termine en 2014 une maîtrise en danse où elle sintéresse à la création en milieu de soins. Depuis 2015, elle guide son projet-phare de visites dansées en Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) qui intègre la danse à un contexte de résidence d’habitation pour personnes en perte d’autonomie et en fin de vie, et leur propose un contact privilégié et sensible avec leur corps et leur créativité. Elle a depuis facilité deux centaines de visites dansées dans une vingtaine de CHSLD de Montréal et ses environs. La mise en place de ses projets hors-norme et la co-gestion de son modèle organisationnel d’entreprise atypique lui ont permis d’acquérir d’excellentes compétences en gestion et en animation de projet. Elle agit aussi en médiation culturelle et en enseignements d’ateliers professionnels, pour déployer l’importance de créer des contextes où vivre la danse et transformer notre rapport sensible au monde. 

 
Simon Renaud, vêtu de gris, avec cheveux et barbe foncés.
Simon renaud

Simon Renaud est un artiste basé à Montréal. Il est le directeur artistique de sa compagnie AMOUR AMOUR lancée en 2022. Originaire de Gatineau, épileptique à temps partiel, jumeau à temps plein, il étudie la danse contemporaine à The School of Dance à Ottawa. Il travaille par la suite à titre d’interprète pour de nombreuses compagnies et chorégraphes indépendants canadiens (ex. Daniel Léveillé, Catherine Gaudet, Dancemakers) et français (Alban Richard) qui lui permettent de performer autant sur la scène nationale, qu’internationale. Il a eu le plaisir de présenter son travail dans le cadre de plusieurs événements à Toronto , Ottawa, Montréal, Terre-Neuve et au Nouveau-Brunswick. Simon était un artiste en résidence avec LA SERRE – arts vivants en 2018. Sa pièce l’inanité des bibelots a valu une nomination au Dora Mavor Award à Andrew Hartley pour meilleure interprétation masculine. Il est récipiendaire d’une résidence à Aarhus (Danemark) en mars 2020, collaboration de Circuit Est et du Bora Bora Residency Center.

Accessibilité