Enseignement

Enseignement

Joannie Douville
joannie douville

directrice des volets enseignement et médiation culturelle et enseignante 

Joannie Douville est une interprète-pédagogue diplômée en danse et en psychologie basée dans les Laurentides. Durant plus de dix ans, elle a foulé les scènes locales et internationales et pris part à de nombreux processus de création tant en danse, qu’en théâtre, et même, interdisciplinaire (Bouge de là, Dave St-Pierre, Le Radeau, Corpuscule Danse, La Fratrie, etc.). Durant sa carrière, elle a affectionné les processus l’ayant mené à faire des rencontres éclectiques par l’entremise du mouvement. Que ce soient les enfants, les ainé·e·s, les personnes issues de la diversité fonctionnelle ou culturelle, Joannie est convaincue que la pratique de la danse est pour tout le monde. Cette conviction l’a poussée à entamer une maîtrise en enseignement de la danse. Dans cette même quête, elle a également co-rédigé un ouvrage pour nourrir les initiatives inclusives en danse en collaboration avec Élise Hardy et Corpuscule Danse et soutenu la pérennisation et la formation d’interprètes pour Mouvement de passage (visites dansées en CHSLD) dans les Laurentides avec Ariane Boulet.

En ce moment, elle chérit son nouveau rôle de mère auprès de ses deux filles et co-dirige le volet enseignement de Corpuscule Danse; compagnie pour laquelle elle danse, enseigne et crée depuis 2012.

Georges-Nicolas Tremblay

Enseignant (Adultes)

Autodidacte en danse formé en arts visuels et théâtre, Georges-Nicolas Tremblay s’est d’abord affirmé comme créateur en fondant sa propre compagnie au Saguenay en 2001, qu’il a dirigé jusqu’à sa fermeture en 2011 pour poursuivre plus librement sa pratique artistique à Montréal. En plus de ses créations personnelles, il a aussi chorégraphié pour du théâtre, des opérettes, des comédies musicales et des vidéoclips. Dans son travail actuel, il s’intéresse à l’exploration de la collaboration pour renouveler le processus de création dans un désir de déhiérarchisation et de queerisation de l’art. Il a d’ailleurs creusé ces intérêts lors de sa maitrise en danse à l’UQAM où il s’est penché sur la dramaturgie en danse sous un angle relationnel en remettant en question les dynamiques de pouvoir au sein du processus de création et leurs possibles impacts sur le résultat. Il cumule également plus de 20 ans de carrière comme interprète et sa connaissance du milieu de la danse et de ses rouages l’amène continuellement à s’impliquer pour démystifier la danse et la valoriser, tout en contribuant à l’amélioration de l’éthique et des conditions de travail.

Photo en noir et blanc d'une personne blanche aux cheveux foncés coupés au carré. Ses yeux fermés et mains à la hauteur des épaules suggèrent un calme apaisant.
Marie Lévêque

Enseignante (Enfants et Ados/jeunes adultes)

Marie Lévêque est une artiste et créatrice en mouvement basée à Montréal. Elle est titulaire d’un diplôme d’études chorégraphiques du conservatoire de Nantes (France) et d’interprète à l’École de danse contemporaine de Montréal où elle cultive son goût pour l’improvisation, la recherche et les collaborations.  Elle travaille aujourd’hui au sein des compagnies We all fall down, Danse Carpe Diem – Emmanuel Jouthe, Lilith & Cie et enseigne au sein de Corpuscule Danse avec qui elle revisite l’inclusivité et l’accessibilité en danse à Montréal. Avec Philippe Dépelteau et Luce Lainé, elle cofonde le collectif les petits papiers qui célèbre les processus de recherche en organisant des événements d’échanges et de présentations informel.les avec le soutien et l’accompagnement de Susanna Hood et Sarah Bild . 

À travers un prisme féministe et inspirée par les individus qui l’entourent, Marie anime des situations absurdes, crues, poétiques et humaines à travers le mouvement, l’écriture, la photographie et la vidéo. Elle présente sa dernière création intergénérationnelle cent quinze kilomètres à Vous êtes ici en 2022. 

Personne blanche aux cheveux blonds légèrement frisés coupés au-dessus des épaules. Elle pose devant un mur de briques.
Madeleine Bellefeuille

Enseignante (Enfants et ados/jeunes adultes)

Originaire de Trois-Rivières, Madeleine Bellefeuille sort diplômée en 2020 de l’École de danse contemporaine de Montréal, où elle a l’opportunité de travailler avec, entre autres, Virginie Brunelle, Isabelle Poirier, Clara Furey, Jamie Wright et O Vertigo. 

En 2021, elle créée le spectacle Dans nos veines, la sève et la rosée avec trois autres danseuses mauriciennes afin démocratiser davantage la danse contemporaine en région. Aussi, elle a dansé dans la pièce pour jeune public Kaléidoscope avec la compagnie Bouge de là et dans Mascarade, chorégraphie de Katia-Marie Germain dans le cadre du projet Fly. Plus récemment, Madeleine a participé à la pièce OVERLOAD, chorégraphiée par Justine Bellefeuille et présentée par Tangente au printemps 2022. Par ailleurs, elle s’est jointe à Mouvement de Passage en Mauricie, un projet de visites musicales et dansées en CHSLD. Présentement, elle collabore avec plusieurs artistes sur de nouveaux projets en Mauricie et à Montréal et transmet sa passion pour cet art via l’enseignement, notamment avec Corpuscule Danse. 

Une personne blanche avec des lunettes en métal, cheveux auburn aux épaules avec toupet au carré. Elle sourit en regardant l'objectif.
JUSTINE Bellefeuille

Enseignante (adultes)

Originaire de Trois-Rivières, Justine Bellefeuille est graduée de l’Université Concordia en danse contemporaine et complète une majeure en arts visuels. Sa pratique se déploie au travers de la danse, la peinture et la céramique. Lors de ses études, elle expose à la VAV Gallery, à la Galerie 2112 et aux Encans de la quarantaine. Le parcours chorégraphique de Justine comprend Dans nos veines, la sève et la rosée, présentée à Saint-Paulin en juillet 2021. Depuis cette même année, elle fait partie du projet Mouvement de Passage en Mauricie. Plus récemment, elle chorégraphie OVERLOAD présenté par Tangente Danse en avril 2022, à Montréal. Finalement, à l’été 2022, Justine est interprète pour l’animation avant spectacle de la production Vive nos Divas du Cirque du Soleil.

Image en noir et blanc d'une femme blanche aux cheveux lisses attachés en chignon derrière sa tête, qui sourit bouche fermée.
Isabelle poirier

Consultante en pédagogie de la danse et accompagnatrice


Isabelle Poirier a dansé pour la Compagnie Marie Chouinard pendant huit ans avant de devenir répétitrice et adjointe à la direction artistique en 2006. Elle y demeure présentement pigiste comme répétitrice et remonte des œuvres de la compagnie pour différentes compagnies et écoles. En 2015 et 2016, elle interprète les solos Cartes postales de Chimère de la chorégraphe Louise Bédard et Les Choses dernières de Lucie Grégoire. Deux œuvres qui furent créées il y a plus de 20 ans et qui lui sont retransmises. Elle participe par la suite à l’écriture des Boîtes chorégraphiques de ces mêmes œuvres pour la Fondation Jean-Pierre Perreault. Diplômée des Ateliers de danse moderne de Montréal (LADMMI), avec une majeure en histoire de l’art de l’Université de Montréal, elle enseigne aujourd’hui la danse à l’Université Concordia et est conseillère artistique pour les finissants de L’École de danse contemporaine de Montréal, Rhodnie Désir et La Tresse. Elle danse présentement pour Ariane Boulet et Lucie Grégoire Danse.

Isabelle s’est jointe à l’équipe de Corpuscule Danse à l’été 2022 pour prendre en charge le développement de notre programme d’enseignement

ÉLISE HARDY

Consultante pédagogique

Artiste-pédagogue en danse depuis 20 ans, Élise Hardy s’intéresse à l’être, à l’autre et à la
différence dans ce qu’elle a de fragile et d’artistiquement puissant. Diplômée d’un DESS en
éducation somatique et d’une maîtrise en danse à l’UQÀM, elle élabore des rencontres inclusives autour de la danse avec des publics marginalisés. De 2014 à 2020, Élise a co-enseigné les cours de danse intégrée de Corpuscule Danse au côté de son acolyte France Geoffroy.  Dernièrement, Élise a réalisé des projets artistiques avec des femmes incarcérées au centre de détention Tanguay à Montréal, puis avec la Chaire de recherche en art, culture et mieux-être de l’UQÀM auprès de femmes marginalisées et avec un groupe de l’organisme Les Impatients. Actuellement, Élise collabore avec la compagnie de danse Axile pour la réalisation d’un projet de médiation en danse avec des personnes issues des communautés culturelles à Sherbrooke.

LAURENCE ÉTHIER

Enseignante

Laurence Ethier a obtenu son diplôme en enseignement de la danse de l’UQÀM en 2017 et termine présentement sa maîtrise en danse. Convaincue que la danse est pour tout le monde, peu importe le type de corps, ses capacités ou son état de santé; elle s’intéresse particulièrement à l’enseignement de la danse adaptée auprès de populations dites atypiques. Considérant la pédagogie comme un formidable outil créatif, elle a enseigné la danse dans une école primaire de 2017 à 2021 et assumé de nombreux rôles adjacents au cours de ces quatre années dont coordonnatrice d’un laboratoire de recherche multidisciplinaire pour son université et artiste pédagogue pour le Cirque du Soleil. Elle s’est également investie au sein de Corpuscule Danse comme enseignante, de même que chorégraphe pour leur projet Move ’Hop. Toujours à la recherche d’un nouveau défi, elle a été recrutée dans l’équipe de Waterlution en tant que coordonnatrice jeunesse pour leur récent projet Call of the river/À la rencontre du fleuve.

Accessibilité